Tapis du Népal : entre tradition et modernité

Cette semaine, les carnets de voyages de Dines vous emmènent sur le toit du monde.
L’équipe Dines s’est rendue au Népal, au pied de l’Himalaya, afin de s’assurer de la pérennité de ses ateliers partenaires.
En effet, malgré le tremblement de terre survenu en avril dernier, l’activité économique a repris son cours et la fabrication des tapis artisanaux Népalais rayonne de nouveau dans le monde entier.
 
Et c’est cet artisanat que Dines vous propose de découvrir.
Il faut savoir que tous les tapis sont noués ou tissés à la main, réalisés dans le respect des traditions locales.
Tout d’abord, les tisserands filent la laine à la main.
Cette laine est ensuite teintée, avec des pigments naturels principalement, à la demande.
La laine est mise en pelote et prête à être tissée ou nouée.
 
Les tapis sont tissés ou noués à la main sur des métiers où la chaîne de coton est tendue verticalement ou horizontalement afin de créer des nœuds qui seront découpés avec une lame de rasoir.
Ensuite, les tapis sont passés plusieurs fois dans l’eau, séchés, de nouveau passés dans l’eau puis essorés à l’aide d’un outil en bois, ressemblant à une pelle.
C’est grâce à cette technique qu’on obtient une qualité de velours exceptionnelle.
Enfin, des ciseaux spéciaux (cf galerie de photos) permettent de ciseler méticuleusement le tapis pour des finitions impeccables.
 
Aujourd’hui, ce savoir-faire se met au service des demandes contemporaines et Dines l’a bien compris.
Même si la technique reste la traditionnelle, les gammes évoluent, que ce soit par leur graphisme ou la diversité des matières utilisées : le chanvre peut être associé au Lurex, ou à des matières plus responsables comme le lin, le soja, l’aloé, la soie ou la laine tibétaine produite et fabriquée uniquement au Népal… Le pashmina également, laine issue d’une espèce vivant dans les haut alpages et plus connue sous le nom de cachemire. La spécificité du pashmina est que la laine utilisée pour l'obtenir pousse au niveau du cou de l’animal : elle est donc beaucoup rare et précieuse. Les déclinaisons sont sans limite.

Projets associés